• Ce vin de groseilles est en fait un sirop fait à partir de groseilles fermentées (car fraîches, elles font de la confiture même à froid).
    C'est un véritable délice.

    Faire macérer les groseilles après les avoir grossièrement écrasées dans un pot en grès (une casserole en fonte avec un couvercle ça marche aussi), dans un endroit frais (20°C max).
    La macération dure entre 4 et 10 jours selon la température. La mixture est à point lorsqu'une mousse se forme en surface.
    Presser les groseilles macérées dans un linge pour en extraire le jus.

    Mélanger jus et sucre avec pour proportions 1,2 kg de sucre pour 1 kg de jus. Porter à ébullition deux fois de suite durant quelques secondes.

    Mettre en bouteille à froid.

    Ce vin de groseille ne contient pas d'alcool et se conserve plusieurs mois.


    2 commentaires
  • 5 aubergines
    une grosse boîte de pulpe de tomates
    gros sel
    concentré de tomates
    ail
    basilic, persil
    huile d'olive

    Coupez les aubergines en tranches d'1 cm dans le sens de la longueur sans les éplucher. Les faire dégorger dans du sel pendant 2 heures. Rincer
    Faire revenir les aubergines dans l'huile d'olive à l'étouffée : placer deux étages d'aubergines au fond de la poele pour que les aubergines du dessus gardent un peu l'humidité. Ainsi, les aubergines cuites restent moelleuses.
    Les égoutter au fur et à mesure sur du papier absorbant.
    Mélanger le concentré de tomates avec une cuillerée à café de concentré, sel, poivre et ail + basilic + persil écrasés au mortier.
    Remplir un plat à gratin en alternant une couche d'aubergines et une couche de tomate. Terminer par une couche de tomate.
    Cuire une demi heure à four moyen (180 °C, th. 6).

    Se mange chaud ou froid.
    (Vraiment, c'est délicieux quand c'est bien frais)


    votre commentaire
  • Pour 4 à 6 personnes :

    Un lapin découpé

    6 pommes de terre de taille respectable qui tiennent à la cuisson (choisir celles où il y a marqué : à l'eau, sautées sur le sac et pas purée, soupe, mmm ?)

    Deux cuil. à soupe de moutarde

    Un pot de crème fraîche

    Lait

    Beurre, sel, poivre, thym, laurier.

    Faîtes revenir le lapin dans le fond d'une cocotte avec un peu de beurre. Salez, poivrez.

    Pedant ce temps, pelez les pommes de terre et coupez les en 4 dans le sens de la longueur.

    Videz le pot de crème, 2 cuillerées à soupe de moutarde, sans la cocotte.

    Ajoutez le thym, la feuille de laurier et les pommes de terre.

    Allongez là sauce avec du lait jusqu'à ce toutes les pommes de terre baignent.

    Version cocotte minute : cuire 1/2h - 3/4 d'h selon l'âge de la cocotte. (C'est fou ces nouvelles générations de cocottes super rapides !)

    Version longue : couvrir et cuire 2 heures à feu doux. Vérifier régulièrement que le fond n'attache pas. Si le niveau de liquide baisse de plus d'un tiers, ajouter un peu d'eau.


    votre commentaire
  • Miam miam, les petits plats mijotés !

    Ils ont de multiples avantages :

    On peut en faire pour 3 ou pour 15 sans avoir trop de problèmes de multiplications scabreuses.

    C'est prêt avant que les invité n'arrivent et ça ne sèche pas pendant l'apéro.

    C'est souvent meilleur réchauffé.

    C'est justement là que ça devient intéressant.

    Je me suis souvent demandée pourquoi les plats mijotés étaient meilleurs chez certaines personnes avec les mêmes recettes.

    Non non ! C'est pas la quantité de vin blanc qu'ils mettent dedans et autour...

    En fait tout est dans le temps de mijotage. Les plats mijotés gagnent à ce que vous preniez le temps de les laisser cuire à petits bouillons pendant au moins deux heures.

    Depuis que j'ai déménagé dans un vieille maison qui a une cusinière à charbon, ma vie culinaire a changé. Je délaisse le plus souvent ma cocotte minute et récupère les grandes cocottes anciennes en fonte dont tout le monde se sépare (bah oui, elles marchent pas avec l'induction...).

    Depuis, j'ai le plaisir de retrouver régulièrement le goût d'un plat mijoté longtemps.

    Un conseil donc, ne jetez plus vos cuisinières anciennes ni vos vieilles cocottes en fonte.

    Donnez les moi !

    Euh, non... j'ai déjà une belle collection. Gardez les et prenez le temps de faire un truc mijoté un de ces week ends de mauvais temps. Vraiment, ça vaut le coup.


    1 commentaire
  • Aahhhhh ! Les recettes ! Les recettes !!!

    Voila donc l'espace dédié à l'un de mes violons d'ingres.

    Eh oui, j'adore tout ce qui se fait "maison" !

    Je vous offre donc quelques recettes que je connais bien et que je sais vraiment faire "comme il faut".

    Etant donné que pour l'instant je suis archi nulle en gâteaux secs, je vais donc rester dans les spécialités qui me réussissent : salades, plats en sauces, pâtisserie.

    Bon appétit !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique